Etape 4

Personnalisation

Mercredi 29 avril 2009, par Pierre // Création de héros antiques

Cette étape pourrait être optionnelle dans le sens où il est déjà possible de jouer. Mais les personnages et la campagne rappelleraient les plus mauvais jeux vidéo RPG… Il est donc nécessaire d’imaginer un peu la vie des personnages. L’immersion dans le jeu commence.

A ce stade, le joueur a déjà une idée globale de son personnage : caractère, relation avec les dieux, rang social, profession. Il ne reste qu’à affiner le tout en imaginant le background du personnage, soit tout ce qu’il a fait ou a été avant le début de la campagne ou du scénario.

Cette fois, c’est le joueur qui raconte au MJ ce qu’est son personnage, et c’est le MJ qui répartit les points.

Pour cela, le joueur raconte oralement ou écrit une biographie, expliquant qui est son personnage, ce qu’il a fait dans sa vie, et ce qui l’a conduit à prendre part à la campagne. Cette biographie peut être un simple historique des événements, ou de préférence intégrer la biographie dans une petite histoire.

Le MJ va évaluer la biographie en fonction des critères suivants. Comme si la biographie était une action, le MJ va accorder une note de 0 à 3. Pour chaque critère, il pourra accorder ou non le bonus ou malus correspondant.

Remarque : un personnage mal fini peut s’améliorer par la suite. Conserver les notes, et penser que celles-ci peuvent être modifiées par la suite.

 1) Intérêt porté par le joueur à son personnage, et qualité générale de la biographie

Ce critère est le plus facilement évaluable. Il conviendra tout simplement de sanctionner les personnages créés à la hâte. Rien n’est plus pénible pour une MJ que de devoir gérer un joueur qui ne s’implique pas.

Note 0 (historique bâclé) : Le MJ refuse de jouer avec ce personnage, ou retire un point dans la meilleure QI du personnage.

Note 1 (suffisant) : Aucun bonus ni malus.

Note 2 (cohérent avec l’univers) : Le MJ donne une compétence ou connaissance de son choix au personnage.

Note 3 (créé pour s’intégrer) : Le MJ donne un point de QI son choix au personnage.

 2) Conformité de la biographie avec l’univers dans lequel se déroule la campagne

Le principal intérêt au jeu pour le MJ est de créer une histoire. Dans le jeu de rôle, il ne peut pas choisir ses héros, car ils sont créés par les joueurs. En contrepartie, les joueurs doivent créer des personnages qui peuvent s’intégrer à l’histoire que le MJ désire raconter. Les joueurs s’inspirent souvent de personnages de romans ou de films qui leur ont plu. Cela n’a rien de gênant, mais encore faut il que l’univers soit en conformité.

Note 0 (personnage sans rapport) : Le MJ refuse de jouer avec ce personnage, ou retire deux points dans la meilleure compétence du personnage.

Note 1 (suffisant) : Aucun bonus ni malus.

Note 2 (cohérent avec l’univers) : Le MJ donne une compétence ou connaissance de son choix au personnage.

Note 3 (créé pour s’intégrer) : Le MJ donne un point de QI son choix au personnage.

 3) Cohérence des statistiques du personnage

Parfois, les joueurs créent une biographie intéressante, et un personnage qui a du caractère… et face à leur feuille de perso, ne peuvent s’empêcher de se mettre 5 en Guerre et une épée tueuse… Faire aussi attention à la cohérence entre les statistiques elles-mêmes : il est difficile de justifier un personnage qui aurait 5 en guerre et 1 en sport, ou 5 en social mais 1 en culture...

Note 0 (n’importe quoi) : Le MJ refuse de jouer avec ce personnage, ou modifie lui-même la répartition des points du personnage.

Note 1 (moyen) : Aucun bonus ni malus.

Note 2 (cohérence générale) : Le MJ donne une spécialité de son choix au personnage.

Note 3 (sur mesure) : Le MJ donne un point de compétence, ou une connaissance, ou deux spécialités de son choix au personnage.

 4) Originalité de la biographie et personnalité du héros

Parfois, le personnage est facile à décrire, uniquement parce qu’il a été copié sur un personnage de film ou roman. Si s’inspirer est pratique, attention à ne pas céder à la facilité !

Note 0 (Boba Fett) : Le MJ refuse de jouer avec ce personnage, ou retire un point dans la meilleure QI du personnage.

Note 1 (moyen) : Aucun bonus ni malus.

Note 2 (original) : Le MJ donne une spécialité de son choix au personnage.

Note 3 (personnage charismatique) : Le MJ donne un point de compétence, ou une connaissance, ou deux spécialités de son choix au personnage.

Voilà, vous pouvez jouer !

Répondre à cet article